Les copines ont testé… le resto des Top Chefs !

top-chef-alcazar

Après avoir suivi assidûment l’émission Top Chef de cette année (et des années précédentes ;) ), après de longs débriefs hebdomadaires (« non mais j’hallucine, Joris est sorti !!! J’en avais les larmes aux yeux… » / « t’as vu le réveil de Yoni en slip…? » / « Mlle « je laisse les étiquettes sous les assiettes » est enfin partie ! »…) , le test de l’Alcazar s’imposait !
Accueillies par Julien, nous sommes rentrées dans ce lieu mi-branché, mi-guindé et nous avons enfin pu découvrir ce qui nous intéressait : la carte !!!
Au menu : plusieurs recettes proposées par les différents candidats du concours. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept, chaque candidat a, pendant la semaine suivant sa sortie, carte blanche pour proposer ses plats. Quand nous y sommes allées, nous avons pu tester les plats de Jean Phi (pour les intimes), Florent et Quentin.
Mais vous nous direz « and so what ? qu’est-ce que  vous en avez pensé ? »
Alors rentrons dans le vif du sujet !

Ambiance : très beau cadre, mais limite intimidant, malgré la présence de Julien Hagnery, très accessible. Côté personnel, un sentiment assez inégal : des hôtesses d’accueil très professionnelles et agréables, en revanche pour ce qui est du service à table… nous avons évité de justesse quelques assiettes renversées sur la table, sans parler des 15 minutes d’attente pour récupérer quelques malheureux euros de monnaie sur l’addition.

Prix : Pour le dîner un menu « entrée / plat ou plat / dessert » à 35€ , option « entrée / plat / dessert » à 46€

Les plats :) : Globalement bon, mais on avoue que le cadre et le partenariat avec Top Chef, nous laissaient imaginer encore mieux.
Pour du gastro, les assiettes sont relativement bien remplies, et après avoir dégusté l’entrée et le plat, nous avons dû déclarer forfait avant le dessert !
Une mention spéciale pour les plats, qui nous ont semblé beaucoup plus aboutis que les entrées.
En entrée, nous avons opté pour :
– Un petit vache en croûte d’amande et son croquant aigre doux : un intitulé prometteur, une dégustation plus mitigée
photo 3 (2)

 – Carpaccio de deux asperges et jambon Serrano : les asperges crues en carpaccio étaient intéressantes, l’assaisonnement aurait pu être plus corsé
photo 1Côté plats :
– Volaille farcie aux écrevisses et sa bisque de homard : la viande était très bonne, les écrevisses bien présentes, et le mariage terre / mer était très agréable. Par contre, l’accompagnement (des pommes de terre) restait très basique, et copieux.

photo 3 – Veau aux agrumes, petits légumes et polenta (désolées par avance auprès de l’auteur du plat, dont nous avons oublié l’intitulé précis…) : une bonne surprise ! Le veau était excellent, il fondait en bouche. Assaisonnement aux agrumes très frais et agréable. Côté accompagnement, même remarque que pour le plat précédent.photo 4 (2)

Comme annoncé, nous n’avons donc pas de dessert à vous montrer, mais l’aperçu que nous avons eu dans les assiettes de nos voisins avait l’air assez engageant et très gourmand (mention spéciale pour le crémeux chocolat noir, framboises et cerfeuil de Florent).

Et pour finir, la carte des vins : large choix en termes de prix, et malgré notre petit budget, pas de déception pour nos papilles, bien au contraire !

En bref, le concept tient toutes ses promesses : c’est l’occasion de rencontrer les candidats de l’émission « en vrai » !!! :)
Nous avons passé un bon moment, fait quelques belles découvertes gustatives, mais ce n’est pas pour autant le rendez-vous des fins gastronomes.

Prochain objectif : Tester le restaurant de Yoni (Saada), Miniatures. Nous ne manquerons pas de vous en parler !

Nath et Laeti